La SCIC En Jeux d'Enfance

 

La Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC) En Jeux d’Enfance a pour objet social le portage de projets d’action en faveur de la petite enfance avec une ambition éducative et solidaire à gestion désintéressée. Elle est agréée ESUS (Entreprise Solidaire d'Utilité Sociale).

Le projet de l'Association Don Bosco s'inspire des théories de l'économie solidaire, notamment développées en France par Jean-Louis LAVILLE.

En Jeux d’Enfance s’inscrit dans le champ de l’accueil du jeune enfant et de l’accompagnement aux parentalités d’aujourd’hui. Nous proposons des lieux d’accueil coopératifs, collectifs et individuels, d’inclusion sociale et d’éducation pour les enfants de moins de 4 ans.

 

Notre expertise

Gérer des structures d’accueil du jeune enfant et des services aux familles

Accompagner les collectivités et les entreprises qui souhaitent proposer des places en crèche à leurs concitoyen.ne.s ou leurs salarié.e.s.

Élaborer des projets d’ouverture de crèche ou de reprise adaptés au contexte, aux budgets et aux réalités locales.

Développer l’accompagnement de toutes les parentalités

 

Notre éthique

Être solidaire, c’est faire « avec » et non pas seulement faire « pour ». En Jeux d’Enfance ne se positionne pas en tant que simple prestataire de service mais bien en co-acteur de l’action publique en matière de petite enfance.

Nous avons fait le choix d’une politique petite enfance volontariste basée sur les valeurs de l’économie Sociale et Solidaire (ESS) car aujourd’hui l’action en petite enfance revient à :

  • Éduquer les citoyens de demain
  • Favoriser l’insertion professionnelle
  • Enrichir la qualité de vie des habitants des territoires
  • Favoriser l’égalité femmes/ hommes

L'enfant et plus...

Publication légales

Index égalité professionnelle     Femmes-Hommes

L’index de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, institué par la loi Pour la liberté de choisir son avenir professionnel de 2018, a été conçu pour mesurer les écarts de rémunération entre les sexes et mettre fin aux inégalités.

Il permet aux entreprises de mesurer, en toute transparence, les écarts de rémunération entre les sexes et de mettre en évidence leurs points de progression. Si des disparités salariales sont constatées, des mesures de correction doivent être prises lorsque la note obtenue est inférieure à 75 points.

Pour l’année 2021, l’index de la SCIC EJE n’est pas calculable du fait que la proportion d’hommes n’atteigne pas 40% de l’effectif total. Le score est ainsi décliné comme suit :

  • indicateur écart de rémunérations : incalculable
  • indicateur écart de taux d’augmentations individuelles : incalculable
  • indicateur d’écart de taux de promotions : incalculable
  • indicateur retour de congés maternité : 15/15
  • indicateur hautes rémunérations : 0/10